Etude d’impact économique et social des évictions forcées à Douala

Le projet d’appui à l’amélioration des politiques publiques du Cameroun en matière du respect du droit à un logement décent-Phase 2, mise en œuvre par le CODAS Caritas Douala, a pour objectifs de :

  • contribuer au renforcement de la sécurité juridique, au respect des droits des personnes victimes et/ou menacées d’expropriations forcées ;
  • mobiliser le maximum d’acteurs autour de la thématique des évictions forcées.

Spécifiquement, il s’agit d’emmener les autorités administratives, les hommes et les femmes des médias et les leaders d’OSC à percevoir avec beaucoup plus de sensibilité les problèmes et les intérêts légitimes des personnes victimes et/ou potentielles victimes des évictions forcées.

La mission, à ACAGER assignée, consistait à relever l’impact économique et social des évictions (déguerpissements ou expropriations) perpétrées les 30 dernières années sur les familles directement affectées par les interventions d’urbanisation, la réalisation des infrastructures, des projets structurants et de développement, dans la ville de Douala.
De manière spécifique, il s’agissait de :

  • établir la situation actuelle des familles affectées directement par les évictions du point de vue social, économique et juridique ;
  • faire une analyse sur la capacité des déguerpissements perpétrés à améliorer les conditions de vie des familles directement affectées par les évictions ;
  • faire une analyse de l’impact de ces déguerpissement sur l’économie locale;
  • proposer des actions d’accompagnement de ces familles affectées par les évictions.

 

Télécharger le rapport final

Télécharger un diaporama du projet